Forum d'échanges et de partage avec les professionnels des médias

Monsieur le Président de la Convention des jeunes reporters ;

Monsieur le Président de l’URAC ;

Mesdames et messieurs les Collègues de l’ARTP ;

Mesdames et messieurs les professionnels de l’information ;

Chers invités.

 

 

Je voudrais, à l’entame de mon propos, saisir cette opportunité, pour souhaiter la bienvenue à nos partenaires, les professionnels des médias.  Les remercier sincèrement d’avoir bien voulu faire le déplacement, malgré le contexte extrêmement chargé, marqué par la Coupe d’Afrique des nations de football qui se déroule présentement en Côte d’ivoire et la période pré-électorale en vue des élections présidentielles prochaines, au moment de débuter cette  7e  édition du séminaire de formation et de partage organisé par l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP).

sg

Vous conviendrez avec moi que mon discours ne puisse  pas être long car il s’agit d’un séminaire de formation et de partage dont l’importance des problématiques qui seront débattues exige que le  temps soit consacré davantage aux présentations, au-delà des aspects  protocolaires.

Naturellement, cette rencontre, coïncidant avec le début de l’année, je voudrais souhaiter à tous, particulièrement à la communauté médiatique, une bonne et heureuse année, de santé, de paix et de prospérité.

Le thème de cette année, "ARTP, 2014/2024, Bilan d’une décennie de régulation des communications électroniques, des postes et perspectives à l’horizon 2035", reflète notre engagement continu envers la transparence, le dialogue et l'anticipation des défis à venir dans un secteur qui est en perpétuelle évolution et au sein duquel des défis majeurs se profilent pour notre économie, nos usages et notre souveraineté.

k

L’objectif visé par ce séminaire de 3 jours de formation et de partage, est d’amener les professionnels des médias à s’imprégner, davantage, des missions de l’ARTP tout en s’appropriant des thèmes fondamentaux développés dans les Communications électroniques et les Postes pour mieux  les traiter et ainsi mieux les relayer  auprès du grand public.

 

Distingués invités,

 

Pour rappel, l’Agence de régulation des télécommunications a été créée le 27 décembre 2001, bientôt 23 ans d’existence.

 

k

La compréhension de son utilité publique ne saurait qu’être facilitée par un rappel chronologique des évènements qui ont jalonnés  son histoire.

En effet, depuis 2001, le Gouvernement du Sénégal avait déjà initié un certain nombre de réformes institutionnelles majeures au bénéfice d’un Sénégal moderne et performant grâce à un dynamisme et une synergie du secteur des télécommunications de façon générale. Ces réformes ont ainsi été à la base de la création de l’Agence de Régulation des Télécommunications (ART), portée sur ses fonds baptismaux par la loi n° 2001-15 du 27 décembre 2001, qui lui donne un statut d’établissement public, placé sous l’autorité du Président de la République et doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière.

 

l

L’Agence est devenue ARTP (Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes) à la suite de la promulgation de la loi n°2006-02 du 04 Janvier 2006 modifiant le Code des Télécommunications. Cette loi étend les compétences de l’Agence à la régulation postale. Ladite loi a été abrogée et remplacée par la loi n°2011-01 du 24 février 2011 portant Code des Télécommunications qui, cette fois-ci,  change le statut de l’Agence en Autorité administrative indépendante (Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes, en abrégé « ARTP »).

h

L’histoire de l’ARTP est jalonnée par des mutations institutionnelles majeures ; depuis 2001, pas moins de 5 textes ont modifié ses missions, élargi ses compétences et adapté ses modes de fonctionnement, jusqu’à la loi de 2018 portant Code des communications électroniques

 

Depuis sa création, l’ARTP a eu un bilan remarquable qui a permis de mettre notre pays au rang des nations qui ont réussi le virage du numérique à travers des technologies comme la 3G, la 4G et maintenant « la 5G ».

 

Ainsi, dans la période 2014 à maintenant, beaucoup de projets ont été coordonnés et déroulés par l’ARTP.  Il convient ainsi de citer  : 

  • La portabilité des numéros mobiles ;
  • L’identification des clients ;
  • Le renouvellement de la concession de SONATEL avec l’extension de sa licence à la 4G ;
  • L’accueil de trois fournisseurs d’accès à internet ;
  • L’accueil d’ opérateurs mobiles virtuels ;
  • L’introduction du dégroupage de la boucle locale ;
  • L’ouverture des codes USSD aux fournisseurs de SVA ;
  • La mise en place d’un Observatoire des tarifs ;
  • L’acquisition d’un outil de contrôle des tarifs (Tarif tracker) ;
  • La mise en place d’un centre de supervision du trafic des opérateurs et de la lutte contre la fraude ;
  • La participation aux travaux sur la TNT ;
  • L’attribution de fréquences pour le système de communication du Train Express Régional – TER ;
  • L’Encadrement des promotions par décision de l’ARTP ;
  • Le réaménagement des bandes de fréquences 2,6 GHz et 800 MHz pour disposer des ressources nécessaires à l’exploitation de la 4G par les opérateurs ;
  • La mise en place du FREE ROAMING en Afrique de l’Ouest; 
  • La ré élection du Sénégal au Conseil de l’UIT pour la période 2023-2026 ;
  • L’accueil de nouveaux  opérateur d’infrastructures ;
  • L’élection du Sénégal au Conseil d’Exploitation de l’Union Postale Universelle ;L’érection des Centres régionaux des Fréquences.

 

Chers invités,

 

L’année 2023 a été, quant à elle, marquée par le retour de M. Abdou Karim SALL à la tête de l’Autorité. 10 nouvelles priorités ont été érigés en projets  urgents. 95% des actions ont été réalisées dont l’extension successive du périmètre des licences de SONATEL et de Free à la technologie 5G , la mise en place du Roaming National, la certification de l’ARTP à la norme ISO 9001 / 2015, pour ne citer que ceux-là.

 

Pour l’année 2024, marquant les 23 ans d’existence de l’ARTP, nous nous évertuerons à vous fournir toutes les informations nécessaires pour un traitement diligent de certains dossiers sur lesquels nous sommes en train de travailler, c’est ce que le Directeur général a décliné à travers les 10 priorités 2024 de l’ARTP et dont nous vous accordons la primeur ce matin. Il s’agit des projets suivants :

1/ Le Dégroupage de la boucle locale ;

2/ La Certification à la norme ISO 27001 pour la sécurité des systèmes d’information ;

3/ La Réalisation d’une enquête nationale sur l’accès et les usages des TIC et calcul d’un indice des prix des services de communications électroniques ;

4/ L’Opérationnalisation du projet pilote de la Radio Numérique Terrestre ;

5/ Le Renforcement de l’espace économique des nouveaux acteurs (MVNO, FAI, FSVA, agrégateurs SVA, etc…) ;

6/ L’Évaluation des cahiers des charges des opérateurs postaux ;

7/ La Promotion des innovations liées à Internet (IPV6, IoT et IA, etc.)

8 / L’Opérationnalisation des centres régionaux de contrôle des fréquences ;

9/ La Gestion du nom de domaine « .sn » ;

10/ Le Renforcement de l’encadrement juridique de l’utilisation d’internet.

 

Chers professionnels de l’information,

Comme vous le savez, le Sénégal dispose d’un riche environnement médiatique, et les professionnels qui l’animent ont été formés au niveau national. Ainsi, l’ARTP garant de la bonne image et de la traçabilité des informations pour le compte de l’État du Sénégal, des communications électroniques et des Postes, souhaite sceller de solides partenariats avec les médias afin de vulgariser davantage cette position stratégique du Sénégal auprès des régulateurs, des opérateurs, des équipementiers et consommateurs etc.

Nous demeurons convaincus que les enseignements qui seront issus de cet atelier, susciteront auprès de vous, professionnels des médias, un tout autre intérêt pour tous les secteurs régulés.

Je profite aussi de ce moment solennel pour féliciter le président de la convention des jeunes reporters, M. Migui Marame NDIAYE, pour le travail remarquable abattu à la tête de la Convention. Je profite de ce moment également pour féliciter M. DIENG Mor Talla, Président de l’URAC. Vivement des succès plus éclatants à la tête de vos différentes structures.

C’est par ces prières que je voudrais terminer mon propos en vous réitérant mes remerciements nourris pour la disponibilité et l’intérêt manifesté.

Je souhaite plein succès a vos travaux.

 

M. Yellamine GOUMBALA

Secrétaire général

ARTP

 

Autres actualités

Co
L'Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) précise les modalités opérationnelles de partage des infrastructures et le régime des exploitants d’infrastructures alternatives dans le secteur des communications électroniques ...